Une Métropole apaisée pour le mieux-être des enfants /// Tribune Grand Lyon Magazine /// Avril 2015

La protection médicale infantile relève désormais de la Métropole.

Pour les écologistes, une Métropole soucieuse de l’épanouissement et du bien-être des plus jeunes favorisera les différentes formes de lieux d’accueil et les accompagnements à la parentalité, dans un souci d’équité territoriale.

Il s’agit également de favoriser une alimentation locale, de saison, de qualité et accessible à tous, en soutenant l’agriculture péri-urbaine et développant les circuits courts.

Une métropole apaisée et un air respirable sont essentiels pour la qualité de vie des enfants, population parmi les plus fragiles, et pour le quotidien de tous.

Cela nécessite de lutter contre toutes les formes de pollution : intérieures dans les lieux d’accueil du jeune enfant (air, matériaux, produits sanitaires) et atmosphérique (particules fines, dioxydes d’azotes, etc). Les bénéfices sanitaires pour nos tous jeunes concitoyens en seront décisifs. Notre agglomération se doit d’en faire une priorité.

Protéger l’environnement, la santé et la qualité de vie de nos enfants, c’est améliorer celles de tous les grand lyonnais.

Les élus écologistes prendront toute leur part dans la réalisation d’un plan antipollution ambitieux. Outre les zones à trafic limité ou réservées aux véhicules peu polluants, pourront être expérimentées des mesures incitatives d’accompagnement pour aider les usagers à se rabattre sur des moyens de transport propres.

La fréquence des alertes « pollutions » s’accélère et devient un défi pour la Métropole.

Sachons le relever tous ensemble !