Projet de transport par câble : télécabine entre les gares de Givors-ville et de Chasse-sur-Rhône
Partager

Pourquoi ce projet ?

Pour participer à la démarche initiée par le préfet de région relative à l’amélioration de la mobilité entre Saint-Étienne et Lyon et particulièrement au traitement du nœud de Ternay-Givors. Une réponse à 3 problématiques

Une réponse à 3 problématiques :

1 – L’abandon de l’A45 et les alternatives envisagées1 actuellement en augmentant les capacités des voiries actuelles :

  • Élargissement de l’A47 dans la traversée de Givors,
  • Élargissement du pont sur le Rhône ou son doublement,
  • Reconfiguration du « nœud de Ternay » (échangeur autoroutier A7/A46/A47),
  • Passage à 2 fois 3 voies de l’A46 sud

2 – Le déclassement de l’A6/A7

3 – La pollution de l’air liée à la circulation automobile sur ce secteur mais aussi sur le cœur de l’agglo lyonnaise.

Comment ?

En obtenant, par un report modal performant de la route vers le rail (TER), une diminution significative des trafics automobiles sur les axes A47/A46/A7, en particulier au niveau du carrefour des vallées du Rhône et du Gier, sur le secteur de Givors et de Chasse-sur-Rhône dont le point noir de la traversée du Rhône par le « pont de Givors ».

Ce projet implique bien sûr un développement de l’offre TER-RER conséquent sur les lignes des rives droite et gauche du Rhône.

Pourquoi le transport par câble aérien ?

Outre ses capacités de franchissement, ici du fleuve Rhône2, le transport par câble aérien est le champion toutes catégories en ces temps de transition écologique, au moment où il nous faut impérativement s’émanciper des énergies fossiles afin de baisser la production de CO2 et de lutter contre la pollution atmosphérique. Tout cela pour un investissement très modeste au regard des alternatives autoroutières envisagées.

Où réaliser les stations ?

En utilisant comme parc-relais les parkings des centres commerciaux de Givors 2 Vallées (Carrefour) et de Chasse-sur-Rhône (Géant Casino) :

  • Ces parkings existent déjà : On peut les surélever à la demande d’un ou deux niveaux selon les besoins.
  • Ils ne sont pas trop éloignés des gares SNCF
  • Ils ont déjà des accès routiers performants
  • Carrefour et Casino y trouveraient avantages : Avec une forte augmentation potentielle de leur clientèle traditionnelle et une croissance du drive pour les usagers des TER. Il devrait être possible de les convaincre.

Quelques données techniques

Cet avant-projet est une proposition politique et ne comporte pas de caractéristiques techniques, lesquelles ne sont pas de notre ressort. Si nous ne sommes pas un bureau d’étude, nous avons ce pendant des notions qui nous semble importantes à préciser :

Les angles

La mesure des angles entre les tronçons (3 ou 4 selon l’option retenue) est une donnée extrêmement importante. Il est techniquement possible aujourd’hui « d’effectuer, grâce à des pylônes d’angle, des virages jusqu’à 45°, sans besoin d’implanter des stations intermédiaires3 ».

Les câbles

Pour tous les différents tracés proposés ici, les angles des changements de direction permettent d’envisager un seul câble ainsi qu’une seule motrice… ce qui du point de vue du coût est un atout considérable sans compter les facilités d’utilisation (pas besoin de changer de cabine à chaque station)4.

Longueur :environ 5 km pour les 3 options

Vitesse moyenne : ± 6 m/s soit 21,6 km/h

Temps de trajet théorique : environ 15 min

Option 1 : 4 stations / 3 tronçons en tracé « direct »

  1. Du parc-relais Carrefour – Givors 2 Vallées à la gare de GIVORS-VILLE ± 1,1 km
  2. De la gare de GIVORS-VILLE à la gare de CHASSE-SUR-RHÔNE ± 2,3 km
  3. De la gare de CHASSE-SUR-RHÔNE au parc-relais Géant Casino – Chasse-sur-Rhône ± 1,5 km
Schéma de l’option 1 avec 4 stations et 3 tronçons directs

Observation : en tracé direct, le tronçon gare de GIVORS-VILLE / gare de CHASSE-SUR-RHÔNE passe au-dessus du centre-ville de Givors.

Si cela ne pose aucun problème technique ni législatif, psychologiquement et donc politiquement, il sera sûrement difficile d’obtenir l’adhésion de la population. D’où la proposition d’une option 2 qui éviterait le centre-ville.

Option 2 : 4 station / 4 tronçons en évitement du centre-ville de Givors

  • Du parc-relais Carrefour – Givors 2 Vallées à la gare de GIVORS-VILLE ± 1,1 km
  • De la gare de GIVORS-VILLE à la poste de Givors (pilier) ± 0,425 km
  • De la poste de Givors (pilier) à la gare de CHASSE-SUR-RHÔNE ± 2 km
  • De la gare de CHASSE-SUR-RHÔNE au parc-relais Géant Casino – Chasse-sur-Rhône ± 1,5 km
Schéma de l’option 2 avec 4 stations et 4 tronçons et évitement du centre-ville de Givors

Option 3 : 5 stations / 4 tronçons

  • Du parc-relais Carrefour – Givors 2 Vallées à la gare de GIVORS-VILLE ± 1,1 km.
  • De la gare de GIVORS-VILLE à l’extrémité sud (embouchure du Gier) du parking du quai de la Navigation5 ± 700 m.
  • De l’extrémité sud du parking du quai de la Navigation à la gare de CHASSE-SUR-RHÔNE ± 1,6 km.
  • De la gare de CHASSE-SUR-RHÔNE au parc-relais Géant Casino – Chasse-sur-Rhône ± 1,5 km.
Schéma de l’option 3 avec 5 stations et 4 tronçons

Qui est concerné par ce projet ?

Atout n°1 : liaison ferrée directe entre les vallées du Gier et du Rhône sans être obligé de passer par Lyon !

En effet, avec la jonction par télécabine des gares de GIVORS-VILLE et de CHASSE-SUR-RHÔNE, les voyageurs TER de la Vallée du Gier (Saint-Étienne, Saint-Chamond, Rive-de-Gier) pourront accéder directement aux TER de la vallée du Rhône et vice-versa sans passer par les gares de LYON-PERRACHE ou LYON-PART-DIEU.

  • C’est particulièrement intéressant pour les populations de la vallée du Gier qui veulent « descendre » la vallée du Rhône (Vienne, Valence, Montélimar, Avignon, Marseille…).
  • C’est particulièrement intéressant pour les populations de la vallée du Rhône au sud de Chasse-sur-Rhône qui veulent aller dans la vallée du Gier.

Le gain de temps peut être estimé à plus d’une heure minimum. Il est certain que cela va booster ces liaisons.

La vallée du Gier et au-delà, les départements de la Loire et de la Haute-Loire, ont beaucoup à gagner.

Atout n°2 : le report de la route sur le rail pour les trajets du quotidien dans les vallées du Gier et du Rhône.
Plusieurs intérêts majeurs pour tous les cas de figures :

1 – Cumuler les 2 offres TER. Actuellement par jour ouvré et dans chaque sens :

  • Pour GIVORS-VILLE : 28 GIVORS/PART-DIEU direct + 22 GIVORS/PERRACHE par GIVORS-CANAL, GRIGNY-LE-SABLON, VERNAISON, PIERRE-BÉNITE, OULLINS
  • Pour CHASSE-SUR-RHÔNE : 20 passages

2 – Plus de choix entre PART-DIEU et PERRACHE ;

3 – Possibilité de traverser le Rhône sans voiture (c’est l’objectif prioritaire) ;

4 – Plus de places de parking même pour ceux qui n’ont pas besoin de traverser le Rhône.

Concernant le trafic automobile venant de Saint-Étienne et de la vallée du Gier :

➡️ Sortir à l’échangeur n°10 – GIVORS-Ouest pour rejoindre le parc-relais Carrefour – Givors 2 Vallées et accéder à la télécabine.

1 – À la gare de GIVORS-VILLE et prendre le TER en direction de PERRACHE et la PART-DIEU… ou

2 – À la gare de CHASSE-SUR-RHÔNE pour prendre le TER rive gauche :

  • En direction de Lyon-rive-droite (avec arrêt possible à la gare de JEAN-MACÉ pour profiter directement de ses correspondances : métro, tram, bus)
  • En direction du sud (gares d’ESTRESSIN, de VIENNE, des ROCHES-DE-CONDRIEU…)
Schéma du report modal en provenance de Saint-Étienne et de la Vallée du Gier

Concernant le trafic venant du sud par l’A7 en direction de Lyon :

Cela concerne non seulement les populations rive-gauche du Rhône (pays viennois avec l’entrée sur l’A7 à Estressin et plus au sud avec l’entrée sur l’A7 par le futur demi-échangeur de Reventin-Vaugris) mais aussi les populations rive-droite du Rhône (Ampuis, Condrieu, Pélussin et…) qui peuvent entrer sur l’A7 à Vérenay.

➡️ Sortir de l’autoroute à l’échangeur n°8 – CHASSE-SUR-RHÔNE pour rejoindre le parc-relais Géant Casino – Chasse-sur-Rhône (c’est direct) et accéder à la télécabine. Ici encore, 2 possibilités :

  1. En gare de CHASSE-SUR-RHÔNE prendre le TER en direction de LYON ou
  2. En gare de GIVORS-VILLE avec 3 possibilités :
  • En direction de PERRACHE, rive droite du Rhône et pouvoir accéder aux gares de GRIGNY, VERNAISON, IRIGNY, PIERRE-BÉNITE, OULLINS.
  • En direction de LYON-PART-DIEU. C’est direct en 17 min.
  • En direction de ST-ÉTIENNE avec les gares de RIVE-DE-GIER, ST-CHAMOND…
Schéma du report modal en provenance du sud par l’A7

Concernant le trafic venant de Lyon par l’A7 en direction de Saint-Étienne :

Il s’agit ici potentiellement des habitants du sud-est lyonnais et de la rive gauche du Rhône avec accès à l’A7 par le rond-point de Solaize, le BUS (Boulevard Urbain Sud) et le boulevard Laurent Bonnevay.

  1. Prendre le TER rive gauche dans l’une des gares entre JEAN-MACÉ et CHASSE-SUR-RHÔNE (SAINT FONS, FEYZIN, SÉRÉZIN) pour descendre en gare de CHASSE-SUR-RHÔNE, prendre la télécabine pour prendre le TER à GIVORS-VILLE ou
  2. Aller en voiture jusqu’au parc-relais de Chasse-sur-Rhône (la sortie d’autoroute est moins directe que pour le cas B, de même que pour reprendre l’A7 nord le soir) et accéder à la télécabine pour aller en gare de GIVORS-VILLE

Concernant le trafic de l’A46 en direction de Givors-Saint Étienne :

➡️ Sortir à l’échangeur n°8 CHASSE-SUR-RHÔNE pour rejoindre le parc-relais Géant Casino – Chasse-sur-Rhône

Concernant les habitants de Chasse-sur-Rhône (éloignés de la gare)

Et des communes environnantes (Ternay, Communay, Seyssuel…), ils pourront accéder au parc-relais Géant Casino – Chasse-sur-Rhône par les « petites » routes : D36, D150, D307b, D4, D4E…

Concernant enfin le parking « sauvage » de la gare de GIVORS-VILLE

Il pourrait être récupéré pour des activités économiques socialement plus intéressantes qu’un stockage de voitures. Cela décongestionnerait le centre-ville de Givors (moins de circulation et moins de pollution).

Dans les 5 cas de figures (A/B/C/D/E), tous ceux qui veulent traverser le Rhône dans un sens comme dans un autre, ne traversent pas le Rhône par le pont autoroutier de Givors.

Atout n°3 : le cabotage mode doux pour les populations des bassins de Givors et de Chasse-sur-Rhône

En offrant la possibilité d’un mode doux de cabotage pour les populations des bassins de Givors et de Chasse-sur-Rhône, ce projet de transport par câble (avec association possible vélo et bus6) délestera aussi le pont de Givors d’une façon significative. Des populations qui, pour des raisons professionnelles, commerciales, culturelles, sportives, scolaires… ont besoin de passer d’une rive à l’autre. L’attractivité des deux bassins s’en trouvera accrue.

Questions à débattre :

1 – Quid du projet de télécabine entre la gare de Givors-Ville et le plateau de Montrond ?

Ce vieux projet de télécabine entre Givors-Ville et le plateau de Montrond (2003) deviendrait le tronçon plateau de Montrond / parc-relais Carrefour – Givors 2 Vallées. Il faudrait intégrer son étude dans celle du nouveau projet. Sa réalisation pourrait se faire en même temps ou plus tard.

En attendant la réalisation de ce tronçon, la population du pays mornantais continuerait à descendre comme aujourd’hui sur Givors, en stationnant soit à la gare de GIVORS-VILLE soit au parc-relais Carrefour – Givors 2 Vallées.

2 – Gares routières ? Aires de covoiturage ?

Si ce projet vise principalement au report de la route sur le rail, il peut être pertinent d’envisager en complément le report de la voiture individuelle sur des navettes de bus (de rabattement et de dispersion) avec une gare routière sur chacun des 2 parc-relais :

  • L’une qui desservirait l’Est Lyonnais.
  • L’autre qui desservirait la vallée du Gier.

Comme peuvent être pertinentes des aires de covoiturage sur ces 2 parc-relais.

3 – Réouverture de la ligne tram-train BRIGNAIS/GIVORS-CANAL/CONDRIEU ?

Aujourd’hui, tous les trains de la ligne SAINT-ÉTIENNE / GIVORS-VILLE / PERRACHE s’arrêtent à GIVORS-CANAL, soit 22 allers et 22 retours par jour en ce moment. Temps de trajet GIVORS-VILLE/GIVORS-CANAL ± 3 minutes.

Rouvrir la ligne Givors/Brignais est techniquement possible pour un tram-train. Cela referait le lien avec les gares de GIVORS, MILLERY, BRIGNAIS, CHAPONOST, FRANCHEVILLE, ALAÏ, TASSIN, ÉCULLY, GORGES-DE-LOUP, LYON-SAINT-PAUL.

Une remise en service de la ligne SNCF sur la rive droite du Rhône relierait à nouveaux les gares de GIVORS, LOIRE-SUR-RHÔNE, SAINTE-COLOMBE, AMPUIS, CONDRIEU, CHAVANAY… jusqu’en Ardèche et jusqu’à NÎMES.

4 – Observations concernant la ligne SNCF rive gauche du Rhône :

  • Avec actuellement 20 aller/retour par jour, la ligne SNCF rive-gauche est sous-exploitée.
  • Elle a un fort potentiel en terme de nombre de gares entre Vienne et Lyon : VIENNE – ESTRESSIN – CHASSE-SUR-RHÔNE – SÉRÉZIN – FEYZIN – SAINT FONS – JEAN-MACÉ – PERRACHE
  • Elle a un fort potentiel en terme de cadencement. Combien en plus avec le trafic fret actuel ? Combien en plus sans trafic fret ?
  • Elle a un très fort potentiel en terme d’usagers ; exemple pour la gare de CHASSE-SUR-RHÔNE : les populations de Chasse-sur-Rhône, de Seyssuel, de Chuzelles, de Communay et de Ternay sont susceptibles d’être intéressées sans compter la déferlante pendulaire de l’A7 (grâce à la sortie directe de Chasse-sur-Rhône)
  • À condition de rendre possible et facile l’accès aux gares pour les automobilistes.

1 Voir les détails dans le document ci-dessous :

2 Voir un exemple de franchissement de fleuve, la Volga, ici :

3 In Magazine de l’environnement : https://www.environnement-magazine.fr/mobilite/article/2018/11/14/121691/ecomobilite-prendre-virage-transport-par-cable-avec-up

4 Voir l’exemple de réalisation sur l’île de la Réunion ici : https://telepherique-urbain.cinor.org/index.php/la-ligne-bois-de-nefles-chaudron-en-video/

5 Avantages : très grand parking ; peut facilement être surélevé d’un étage ; option intéressante pour les habitants au nord du Gier : Givordins, Grignerots et + ; accès à pied, à vélo, en voiture, en bus. C’est donc un fort potentiel d’usagers supplémentaires.

6 Il serait temps d’envisager l’accessibilité des vélos dans les bus et l’accessibilité réelle des vélos dans les TER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *