Non à la hausse des tarifs TCL au 1er janvier 2019
Partager

Au 1er janvier 2019, les abonnements TCL doivent augmenter de plus de 6% (de 60,50€ à 64€/mois).

La raison invoquée en était le « rythme d’évolution des charges de fonctionnement, notamment l’énergie… ». Au vu des projections, des hausses des taxes sur l’énergie annoncées, cette hausse était acceptable.

Mais depuis cette décision, votée le 16 novembre 2018, la situation politique a changé. En effet, les hausses prévues tant sur le diesel que l’électricité ont été annulées par le Président de la République.

Dans ce contexte de renonciation, l’augmentation des abonnements n’a donc plus lieu d’être et c’est, par ailleurs, un très mauvais signal politique.

En effet, alors que la lutte contre le dérèglement climatique et la pollution de l’air, est enfin devenue une priorité d’urgence absolue, ce que tous les discours de tous les partis reprennent à leurs comptes, il serait paradoxal et totalement inexplicable que ce soient nos concitoyen-ne-s les plus vertueux, notamment les abonné-e-s des TCL, qui ont fait le choix délibéré de privilégier les transports en commun plutôt que leur voiture individuelle, d’une part, et ceux-celles qui n’ont pas les moyens de se doter d’un véhicule diesel, d’autre part, qui doivent subir une dépense supplémentaire de leur budget de déplacement et, de fait, être les seul-e-s à être pénalisé-e-s en termes de pouvoir d’achat.

En conséquence, nous demandons aux administrateur-rice-s du Sytral, de suspendre cette hausse.

Nous demandons également que les tarifs des abonnements jeunes (étudiant-e-s, scolaires, 18-25 ans) qui doivent augmenter au 1er septembre 2019, soient gelés.

Nous sommes attaché-e-s à l’équilibre financier du Sytral tout comme au développement de l’offre et de la qualité de service. Nous sommes persuadé-e-s que ce gel des augmentations ne les remet pas en cause, sinon comment expliquer que la Métropole ait baissé sa participation ?

Le groupe des élu-e-s EELV et apparenté-e-s de la Métropole de Lyon

Contact presse : 04.26.99.38.89 / 06.59.72.45.37

12 décembre 2018