EELV Saint-Priest x Femmes solidaires – Communiqué de presse
Partager

Hier, dimanche 7 mars 2021, les mouvements du Pôle Ecologiste, dont Europe Ecologie Les Verts étaient venus en nombre marcher pour les droits des femmes à Lyon, autour des chefs et cheffes de file écologistes pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes en juin prochain.

Aujourd’hui, lundi 8 mars 2021, journée internationale des droits des femmes, et parmi de nombreuses autres actions qui se tiennent à Lyon et sa métropole pour mettre à l’honneur toutes les personnes s’identifiant au genre féminin, nous avons notamment choisi d’agir et renommant symboliquement cinq voies à Saint-Priest :

–  l’avenue Georges Pompidou devenant l’avenue Marsha P.Johnson,

–  la place Johnny Hallyday devenant la place Anne Sylvestre,

–  la place Steven Spielberg devenant la place Meryl Streep,

–  la rue Jean Gabin devenant la rue Marlene Dietrich,

–  la rue Jean Carmet devenant la rue Louise Thuliez, à proximité de la future impasse La Madelon.

En France, environ 2% des noms de rues portent des noms de femmes. A Saint-Priest, il faudrait nommer environ 170 rues (sur les quelque 450 voies qui existent) pour arriver à une égalité entre les femmes et les hommes.

Depuis le début de son premier mandat, le maire LR Gilles Gascon et sa majorité ont nommé quasi-exclusivement des lieux et voies selon des noms d’hommes. Ainsi, les rues que nous avons symboliquement renommées portent toutes un nom choisi par cette majorité depuis 2014.

“Partout dans le monde la société se mobilise pour dénoncer l’invisibilité des femmes, invisibilité qui est l’un des pas du chemin qui conduit à la relégation et aux violences. Nommer les voies et les bâtiments publics, c’est un moyen de rendre hommage aux femmes et de donner des rôles modèles aux jeunes. Bien sûr les noms des rues san-priodes ont été votés, mais sur proposition du maire, qui refuse d’écouter des contre-propositions ou de travailler sur des alternatives.”

– Véronique Moreira, élue municipale d’opposition (EELV) à Saint-Priest

Nous, membres d’Europe Ecologie Les Verts à Saint-Priest, de Femmes solidaires, militants et militantes écologistes de la société civile, demandons au maire Gilles Gascon et à la majorité municipale de prendre, comme l’exécutif métropolitain actuel, la décision de nommer à partir de maintenant les rues, écoles, parcs et autres bâtiments publics d’après des noms de femmes, pour leur rendre hommage, et faire route ensemble vers l’égalité dans chaque aspect de notre société.

Europe Ecologie Les Verts – Saint-Priest Femmes solidaires

Contact presse : Thomas Fournier (EELV) – 06 21 99 33 92 – fournierthomas2001@gmail.com