Démission de Nicolas Hulot : la fin de l’hypocrisie En Marche
Partager

Réaction de Thomas Dossus, secrétaire d’EÉLV Rhône – Métropole de Lyon :

La démission de Nicolas Hulot marque la fin des faux-semblants du gouvernement en matière d’écologie. Après un an d’exercice, l’écologiste sincère qu’est Nicolas Hulot n’a pu que faire le constat d’un blocage insurmontable d’Emmanuel Macron en matière d’écologie. La vision libérale comme seule boussole n’est pas compatible avec le changement de société qu’implique la lutte contre le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité.

L’été qui s’achève avec ses épisodes de canicules, ses incendies de la Suède à la Grèce, ses épisodes de pollution à répétition, n’a été qu’une faible alerte de ce qui nous attend si on continue dans cette voie sans issue. Pourtant l’envie de transition existe partout dans la société civile comme l’a montré le succès du village Alternatiba ce week-end à Lyon.

En ce qui concerne notre Métropole, de nombreux projets prédateurs en terres agricoles et polluants doivent être enterrés si on veut engager la transition : A45, Anneau des Sciences ou Lyon – Turin.

Pour reprendre les propos de Nicolas Hulot :  » la planète ne s’accommode plus de la “politique des petits pas”, les décisions doivent être enfin à la hauteur.  »

La France depuis un an n’a fait que renier son ambition climatique, les prochaines élections européennes seront cruciales pour construire un avenir commun soutenable.

 

Europe Écologie Les Verts du Rhône et de la Métropole de Lyon

Mercredi 28 août 2018