Conseil Métropole / Villeurbanne – place Grandclément / Béatrice Vessiller
Partager

Conseil de la Métropole du 5 novembre 2018

Intervention de Béatrice Vessiller

N° 2018-3128 – Villeurbanne – Réaménagement de la place Grandclément – Conception et réalisation d’aménagements transitoires concertés – Individualisation complémentaire d’autorisation de programme

Monsieur le Président, cher-e-s collègues,

La place Grandclément est une place importante pour Villeurbanne, car elle accueille des commerces, des équipements publics, un vaste espace public, un marché ; c’est aussi une fonction de carrefour un peu compliqué avec les cinq voies arrivant sur la place. C’est place Grandclément qu’on trouve un des sites de mesures de la qualité de l’air du réseau ATMO, le capteur de Grandclément mesurant la pollution liée au trafic urbain. Espérons qu’avec la mise en site propre du C3, la pollution diminuera. Avec la création du site propre du C3, il a été décidé de revoir le plan de circulation pour simplifier le fonctionnement de la place, améliorer les traversées piétonnes… Après les travaux du C3, il nous est proposé dans cette délibération de réaliser des « aménagements transitoires » de la place. Transitoires ? Le terme peut surprendre car cet été, avec le C3, la place a fait l’objet d’aménagements qui semblent être tout à fait transitoires : à moins que ce ne soit que du provisoire? Le provisoire avant le transitoire, serait-ce un nouveau genre dans l’aménagement urbain conduit par la Métropole et le Sytral sur Villeurbanne ?

Le provisoire dont les Villeurbannais-es bénéficient actuellement est une immense étendue bitumée dans la partie est de la place où quelques malheureux grands pots de terre accueillent quelques malheureux arbres chétifs, ne permettant aucun usage de cet espace public, si ce n’est l’envie de le fuir au plus vite, tellement tout cela n’est ni beau ni convivial. Et cela devrait durer plus de deux ans puisque les aménagements transitoires (qui succéderont aux provisoires, vous suivez toujours?) seront livrés en 2021, et qu’ils doivent être suivis d’ici 2024 des aménagements définitifs de la place concomitamment à la mise en place du tramway T6 nord. Le tracé du T6 a été montré dans les documents préparatoires ; 2024 est la date annoncée aujourd’hui, mais le calendrier du projet ne sera connu qu’au début du mandat prochain.

Rappelons-nous, cher-e-s collègues villeurbannais-es ou élu-e-s du Sytral, que dans les documents de présentation du projet C3 des années 2013-2014, ainsi qu’en 2016, on y trouvait des objectifs très « vendeurs » comme « embellir la place, renforcer la place du végétal ». Or, à l’issue du projet C3, rien de tout cela ne sera fait, il faudra attendre 2021 ou 2024 pour voir réellement la place embellie et peut-être végétalisée ! Et que dire de la rue Léon Blum dont les trottoirs ont été agrandis dans le cadre du projet C3, sans aucune plantation d’arbres : l’espace disponible sur les trottoirs est occupé par des véhicules en stationnement illicite mais pas l’ombre d’un arbre (c’est le cas de le dire !).

Rappelons aussi que les attentes de nos concitoyen-ne-s en matière de nature en ville, d’espace de respiration sont énormes (on l’a vu dans le cadre du PLU-H1). Donc comment accepter aujourd’hui un projet de transport en site propre (dont les travaux ont laborieusement duré plus de deux ans) sans des espaces publics de qualité sur tout l’itinéraire ?

Dans ces aménagements, la question de la végétalisation est donc pour nous primordiale et elle n’est même pas mentionnée dans les objectifs d’aménagement transitoire. Nous avons bien noté les informations données par le vice-président M. Le Faou, qui sont plutôt rassurants sur les objectifs de végétalisation dans le projet. En effet, la place du végétal, c’est la qualité paysagère de la ville (et dans une ville qui se densifie beaucoup, c’est évidemment important) mais c’est aussi une question de confort d’été. Dans la stratégie d’adaptation au changement climatique tel que notre assemblée l’a votée en décembre 2017, il est prévu de lutter contre les îlots de chaleur urbains, notamment en infiltrant les eaux de pluie et en passant de 12% actuellement à 20% en 2030 la couverture d’arbres sur les voiries métropolitaines. Sur la place Grandclément, dont la surface est importante, les plantations d’arbres de haute tige, de parterres plantés, l’infiltration des eaux pluviales doivent être réalisées sans tarder, et sans attendre 2021, au moins dans la partie de la place qui ne sera pas concernée par le futur tramway T6, puisque celui-ci passera au sud en direction de la rue Jean Jaurès et place des Maisons neuves !

Vous l’aurez compris, nous regrettons un calendrier des aménagements transitoires trop étiré, d’autant que le projet C3 aurait dû être livré avec les réalisations d’espace public annoncées initialement.

Avec ces réserves et avec les éléments apportés par le vice-président, nous voterons cette délibération.

Je vous remercie.

 Seul le prononcé fait foi

1 Plan local de l’urbanisme et de l’habitat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *