Conseil Métropole / Ouverture dominicale des commerces / Thérèse Rabatel
Partager

Conseil de la Métropole du 10 décembre 2018

Intervention de Thérèse Rabatel (groupe Lyon Métropole gauche solidaires)

N° 2018-3156 – Ouverture dominicale des commerces – Avis sur les projets d’arrêtés municipaux relatifs aux dérogations accordées par les Maires pour l’année 2019

Monsieur le Président, chers collègues,

J’interviens une nouvelle fois au nom des groupes Lyon Métropole Gauche Solidaires et Europe Écologie Les Verts sur la question du travail et de l’ouverture des commerces le dimanche.

Je rappelle rapidement notre position pour ne pas alourdir notre séance :

  • Nous acceptons l’ouverture des commerces sur 5 ou 6 dimanches maximum dans l’année : cela peut rendre service à la population sur des périodes particulières, comme autour de Noël ou lors d’événements locaux ;
  • Mais nous sommes par contre opposés à l’ouverture des commerces de façon trop large dans l’année, comme les 12 dimanches votés récemment à Lyon, ce qui représente un dimanche sur 4, en enlevant les 5 semaines de congés payés ;
  • Est-on obligé d’acheter ses chaussures un dimanche? N’y a-t-il vraiment aucun autre moment de libre dans une semaine pour acheter ses chaussures ? Nous en doutons. Et cela justifie-t-il de faire travailler dans les magasins principalement des femmes, vendeuses et femmes de ménage, qui auront de ce fait des problèmes de garde des enfants, des problèmes d’organisation de leurs temps familiaux et personnels, et des problèmes de transports car les horaires des bus, métro et tram sont réduits ce jour-là? Ceux qui veulent les commerces ouverts voudraient d’ailleurs rarement travailler eux-mêmes le dimanche…
  • Nous rappelons que l’ouverture des commerces le dimanche induit un problème de société sur lequel on ne discute guère quant au fond : le dimanche reste en effet un jour différent, qui permet la rencontre des familles et des amis. Ne pensons-nous qu’en termes de société de consommation ?! On ne peut avoir un double langage : regretter l’éclatement des familles, parler du rôle et de la présence nécessaire des parents, recommander des sorties familiales culturelles, sportives, éducatives, TOUT EN désorganisant une grande partie de la société par un travail accru le dimanche.

Donc les groupes Lyon Métropole Gauche Solidaire et EELV remercient les villes de la Métropole qui ont choisi de ne pas développer le travail du dimanche, et s’abstiennent sur ce rapport pour montrer leurs réticences sur l’augmentation dans certaines villes à 12 dimanches travaillés dans les commerces.  

Merci de votre attention.