Conseil Métropole / NPNRU Rillieux la Pape / Béatrice Vessiller
Partager

Conseil de la Métropole du 22 janvier 2018

Intervention de Béatrice Vessiller

N° 2018-2591 – Rillieux la Pape – Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) – Opérations urgentes de démolition du protocole de préfiguration – Subventions d’équipement à Dynacité et à la SEMCODA – Individualisation partielle d’autorisation de programme – Direction générale déléguée au développement urbain et au cadre de vie – Pilotage urbain – politique de la ville

 

M. le Président, cher-e-s collègues,

 

La ville nouvelle de Rillieux est un des 14 sites nationaux retenus par l’ANRU1 pour le nouveau plan de renouvellement urbain sur le territoire de la métropole. Cette délibération porte sur la démolition de 64 logements dans le quartier des Alagniers, appartenant à 2 bailleurs, Dynacité et Semcoda.

Comme nous l’avons déjà exprimé, nous ne contestons pas le principe des démolitions de certains logements, soit pour des raisons de coûts de réhabilitation lourde (quand ils sont plus chers que la démolition), soit pour permettre un projet de requalification urbaine, avec de nouveaux espaces publics ou des voies pour désenclaver, et de nouveaux logements en accession. Les logements à démolir sont souvent à bas loyers, à des niveaux qu’on ne retrouve pas aussi bas dans la reconstitution de l’offre, même en PLAi2 ; c’est pourquoi nous pensons que l’on peut diversifier l’offre tout en limitant le nombre de logements à démolir.

Dans ce projet sur les Alagniers, les premières démolitions de logements urgentes visées par cette délibération seront suivies de nombreuses autres, dans le secteur des Alagniers ou Mont Blanc notamment, et concerneront aussi de nombreux équipements publics :

  • Le groupe scolaire au sud des logements visés dans la délibération, école qui sera reconstruite orientée différemment pour laisser place à de nouveaux immeubles (pourquoi une démolition partielle n’aurait-elle pu suffire ?) ;
  • Sur la place au nord de l’avenue de l’Europe, seront démolis la Maison pour tous, une crèche, une école, la MDM3, les locaux de la CAF et la place, pour densifier et y construire de l’accession à la propriété.

 

Si nous sommes favorables à la diversification de l’habitat pour plus de mixité dans les quartiers, nous ne sommes pas convaincus par le projet présenté.

De plus, selon nos informations il n’y a pas eu de retour fait aux habitants rencontrés il y a plus de 2 ans sur le projet urbain, sur les démolitions et sur les relogements.

Enfin, nous pensons qu’un projet urbain tout aussi ambitieux pour la diversification de l’offre aurait pu être élaboré dans une démarche plus volontaire en termes de concertation et de co-construction avec les habitants, comme cela est souhaité par la loi Lamy.

Nous attirons votre attention sur ces différents points et tout particulièrement M. le Vice-président à la politique de la ville et M. le maire de Rillieux et sommes prêts à y travailler avec vous.

La délibération ne portant que sur ces premières démolitions et pas sur l’ensemble du projet ANRU, nous la voterons.

 

Je vous remercie.

 

Seul le prononcé fait foi

 

Agence nationale pour la rénovation urbaine

Prêt locatif aidé d’intégration

Maison de la Métropole