Conseil Métropole / Loyers logements étudiants / Béatrice Vessiller
Partager

Conseil de la Métropole du 29 janvier 2020

Intervention de Béatrice Vessiller

N° 2020-4204 – Contrat de plan 2016-2020 avec les offices publics de l’habitat (OPH) de la Métropole de Lyon – Attribution d’une subvention exceptionnelle à Est Métropole habitat (EMH) dans le cadre du gel des loyers des logements étudiants

Monsieur le Président, cher-e-s collègues,

Cette délibération porte sur une subvention exceptionnelle à Est Métropole Habitat pour compenser le gel des loyers des logements étudiants. Cette décision a été prise après le geste dramatique du jeune étudiant devant le CROUS il y a quelques mois, car il était en grandes difficultés personnelles, notamment financières. Bien sûr, nous souscrivons à l’aide exceptionnelle de 57 000 € à Est Métropole Habitat, mais ceci nous alerte sur la difficulté d’une partie des étudiant-e-s en France en général et sur notre territoire. Pour mieux accueillir la population estudiantine dans la Métropole, notre groupe pense qu’il faut améliorer nos politiques sur le logement mais aussi sur la mobilité.

Nous sommes favorables à augmenter les solutions existantes d’offre de logement (logements CROUS, logements des bailleurs sociaux, colocations solidaires…) mais il y a d’autres pistes à développer telles que les formules « logement contre services », avec des chambres d’étudiant-e-s chez des familles avec enfants ou des personnes âgées. Le rôle de la collectivité pouvant être de mieux organiser la mise en relation des étudiant-e-s avec ces familles ou personnes âgées, en leur facilitant notamment les démarches administratives.

Sur la mobilité des étudiant-e-s, pour ceux-elles qui ont un abonnement, et qui ne sont pas boursiers, le coût est de 32,20 €, soit plus cher que la part qui reste à charge pour les salarié-e-s dont l’employeur paie la moitié.

C’est pourquoi nous sommes favorables à la baisse sensible de l’abonnement étudiant, pour le porter à 20 €.

Enfin, notre vision métropolitaine porte aussi sur un meilleur équilibre au sein du pôle universitaire Lyon – St-Étienne, avec sans doute une réflexion à avoir sur un renforcement des formations proposées à St-Étienne.

Nous voterons ce rapport.

Je vous remercie.

Seul le prononcé fait foi