Conseil Métropole / Francheville – Parking des 3 oranges ou des 33 lingots ? / Pierre Hémon
Partager

Conseil de la Métropole du 9 juillet 2018

Intervention de Pierre Hémon

N° 2018-2882 – Francheville – Parking des 3 oranges – Individualisation complémentaire d’autorisation de programme

M. le Président, cher-e-s collègues,

Le parking des trois oranges est situé à Francheville Le Bas. Son environnement est résidentiel, avec quelques commerces fréquentés par des riverains. Ce parking dessert les écoles primaire et maternelle du Chater ; un relais d’assistantes maternelles jouxte aussi le parking.

Parking qui ne dispose que d’une entrée, par la Grande Rue. Grande Rue qui souffre d’un encombrement chronique tous les matins, avec environ 90% d’autosolistes. Ajoutons qu’un trottoir manquant et l’absence du moindre aménagement cyclable la rendent particulièrement hostile aux modes actifs. L’entrée du parking avec une visibilité réduite est dangereuse pour les enfants venant à pied.

Rempli la nuit, ce parking est en zone bleue la journée et alors plutôt vide. D’autres parkings nettement moins saturés existent comme la place de l’Europe et ses rues adjacentes, comme celui de la salle Vacheron… située à moins de 200 m, énorme distance s’il en est.

Pour rappel, on a échappé à une première étude qui prévoyait de créer une entrée d’un côté du parking des trois oranges et une sortie de l’autre, transformant ce dernier en raccourci permettant d’éviter jusqu’à 3 feux. Une mobilisation citoyenne aura eu raison de cette déraisonnable proposition.

Mais revenons au projet actuel : il est 100% voiture, en contradiction totale avec le Plan Climat. Aucun stationnement vélo supplémentaire : il y a déjà 3 arceaux, c’est presque trop sans doute.

Mais surtout, ce projet ne fait qu’aggraver le problème de sécurité en sortie de parking pour les enfants piétons. De fait cela ne peut que pousser les parents à poser leurs enfants en voiture, ce qui va à l’encontre des objectifs de santé publique qui encouragent les modes actifs.

Ce quartier concentre de forts enjeux d’aménagement et de voirie, de la Grande Rue à la place de l’Europe. Il méritait mieux, il méritait une réflexion plus globale. Mais les vieux réflexes du siècle passé ont la vie dure…

C’est enfin un projet fort dispendieux qui « coûte un pognon de dingue » puisque qu’au total cela reviendra à 1,2 million d’euros pour trente-trois places. Soit plus de trente-cinq mille euros la place, le coût d’un lingot d’or !

Voilà pourquoi nous vous faisons deux propositions :

La première de voter contre ce projet.

La deuxième de renommer ce lieu le parking des trente-trois lingots !

Merci de votre attention.

Seul le prononcé fait foi