Conseil Métropole / Déchets / Émeline Baume
Partager

Conseil de la Métropole du 28 janvier 2019

Intervention d’Émeline Baume

N° 2019-3304 – Exploitation des 18 déchèteries de la Métropole de Lyon – Autorisation de signer les avenants
N° 2019-3305 – Décines-Charpieu, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne – Gestion des déchets – Prolongation de la convention avec les structures de l’économie sociale et solidaire pour bénéficier des dons issus des zones de réemploi au sein des déchèteries de la Métropole de Lyon
N° 2019-3306 – Gestion des déchets – Extension des consignes de tri des emballages dans le cadre de la collecte sélective des déchets ménagers et assimilés
N° 2019-3307 – Contrat de reprise des papiers-cartons non complexé (PCNC) issus des centres de tri de la collecte sélective avec la société European products recycling (EPR) – Avenant n°1

Monsieur le Président, cher-e-s collègues,

 

Après notre débat sur la TEOM1 qui n’est autre qu’un débat sur le principe pollueur-payeur, nous voici à quelques mois avec cette délibération d’un sacré bouleversement pour tous : la simplification de notre geste de tri quotidien !

Au 1er janvier 2020, chacun-e mettra l’ensemble de ses emballages dans le bac vert ou jaune.

Plus besoin de s’interroger, le geste est simplifié, et au final ce seront plus de matières recyclées en France et en Europe. Cette simplification est rendue possible entre autres parce que notre territoire aura un outil technique qui saura faire le tri très correctement. Il s’agit du centre de tri situé à Chassieu. C’est la mise en œuvre, deux ans en avance, d’une obligation issue de la loi TECV2.

Hélas, notre collectivité ne peut pas faire pression sur les packageurs et autres emballeurs qui proposent encore des surfilmages, une diversité de barquettes en plastique pour des achats courants que chacun-e devrait autant que possible réaliser entre autres en vrac. La collectivité accélère des offres de consommation zéro déchet zéro gaspillage tout autant que des initiatives d’éducation populaire et citoyenne. Pour opérer le changement d’échelle de ces alternatives du quotidien vers une réalité pour tous, vous élu-e-s locaux devez identifier sur votre commune et dans votre quartier ces émergences et limiter autant que possible l’économie de plateforme si gourmande en déchets et tant destructrice en emplois et en santé humaine.

À l’heure des grands débats locaux et nationaux, les écologistes considèrent qu’il faut aborder frontalement cette question de nos modes de production et de consommation.

Cette simplification du geste de tri est une partie de la solution.

Nous votons avec grand plaisir ce rapport.

 

Je vous remercie pour votre attention.

 

Seul le prononcé fait foi

 

1 Taxe d’enlèvement des ordures ménagères

2 Transition énergétique pour la croissance verte