Conseil Métropole / Cœur Presqu’île / Émeline Baume

Conseil de la Métropole du 18 mars 2019

Intervention d’Émeline Baume

N° 2019-3417 – Lyon 1er, Lyon 2° – Cœur Presqu’île – Réaménagement des places Louis Pradel et Tolozan – Approbation du programme – Convention de maîtrise d’ouvrage unique (CMOU) – Individualisation complémentaire d’autorisation de programme

Monsieur le Président, cher-e-s collègues,

Ce plan de reconfiguration de certains espaces publics de la Presqu’île m’invite, en tant qu’écologiste, à saluer cette prise en compte des nouveaux usages et de leur coexistence imposant des aménagements, tout en proposant deux axes d’amélioration.

En effet, le texte laisse penser que les touristes et riverains de l’Hôtel de Ville pourront se déplacer à pied, en trottinette ou à vélo en toute sécurité et c’est incontournable.

Toutefois, lorsque ces mêmes personnes regarderont le Rhône il leur faudra fermer les oreilles et les yeux et peut-être la bouche et le nez. Si plus en amont, cours d’Herbouville, un aménagement « de notre ère » se fait, faisant la part belle aux transports en commun, au vélo et à la végétation, la continuité n’est hélas pas assurée jusqu’à Perrache.

Les écologistes proposent que soient rapidement étudiés des aménagements cohérents avec cette vision apaisée et respirable de l’espace public, avec des voies dédiées aux transports en commun, tout en y intégrant bien entendu les navettes fluviales sur le Rhône, des aménagements adaptés aux vélos dans les deux sens en intégrant la montée en puissance des usages de vélos cargo (cf la ZFE1) !

À quoi cela sert-il de s’engager dans un PCAET2 si dans le même temps nous n’adaptons pas notre voirie ! Nous rappelons qu’une telle Presqu’île apaisée favorisera le maintien d’une diversité d’activités, le lien entre habitant-e-s, la bonne qualité de notre environnement sonore et notre air. Les écologistes vous proposent que la Presqu’île reflète les ambitions du Plan climat.

Avant cet horizon de 2030, nous vous invitons dès ces travaux à lever un gros point noir vélo qu’est l’entrée-sortie de cette place Tolozan et la connexion avec le pont Morand.

Monsieur le Président, cher-e-s collègues, sécuriser les piétons c’est bien et c’est pourquoi nous votons favorablement pour cette délibération ; les laisser respirer à pleins poumons à chaque instant c’est mieux, faisons-le !

Merci de votre attention.

 

Seul le prononcé fait foi

 

1 Zone à faibles émissions

2 Plan climat-air-énergie territorial