Confinement : comment limiter la pollution de l’air chez soi ?
Partager

Le confinement permet de réduire les risques de transmission du virus Covid-19, mais il faut adopter les bons gestes pour maintenir des conditions saines chez soi, en termes notamment de pollution de l’air intérieur. En effet, selon l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur, nos logements sont jusqu’à cinq fois plus pollués que l’air extérieur.

Un outil, élaboré par le ministère de l’Environnement, vous permet de déterminer facilement et gratuitement si l’air de votre logement est pollué.
Répondez à quelques questions pour obtenir un diagnostic et des recommandations. Faites le test, cliquez sur « Un bon air chez moi« .

Bien aérer son logement :

  • Il est recommandé d’aérer son logement plusieurs fois par jour, au minimum 10 minutes le matin et 10 minutes le soir.
  • Entretenir les systèmes d’aération : nettoyer régulièrement les bouches d’extraction, les filtres et les entrées d’air, vérifier qu’ils ne sont pas obstrués.
  • Aérer permet également de réduire l’humidité, source de moisissures et de pathogènes.

Éviter les sources de pollution intérieure :

  • Éviter de fumer à l’intérieur : la fumée de cigarette imprègne les surfaces et continue à dégager des substances nocives même une fois la cigarette éteinte.
  • Faire attention aux produits ménagers utilisés et préférer des produits naturels comme le vinaigre blanc, le savon noir, le savon de Marseille et le bicarbonate de soude. Favoriser des produits avec l’écolabel européen.
  • Mieux vaut éviter les odeurs que les masquer ! Méfiez-vous des produits « purifiants » en diffuseurs ou aérosols, idem pour les bougies parfumées et les encens qui peuvent émettre des polluants comme du formaldéhyde et du benzène.
  • Éviter les activités qui produisent de la pollution : bricolage (peinture, colles, ponçage), pesticides sur les animaux et herbicides dans les plantes.
  • Bien entretenir et éviter les sources de combustion (chauffage et cuisson au gaz, chauffage à combustion, cheminées…). N’utilisez jamais de façon continue les appareils de chauffage mobiles d’appoint à gaz ou à pétrole (monoxyde de carbone, particules imbrûlées…).

En savoir plus :

Un air sain chez soi, guide Adème
Fiches conseils : L’air c’est mon affaire
L’air intérieur du logement, ADEME
Pollution de l’air intérieur, Notre Planète.info
Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI)