Communiqué // Un plan d’intervention pour l’agglomération lyonnaise en cas d’accident nucléaire // 7 mars 2012

Un an vient de s’écouler depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima. Depuis, le gouvernement s’oriente vers la prolongation de la durée de vie du parc nucléaire français et les questions de sécurité des populations se posent avec encore plus d’acuité.

Dans notre agglomération en particulier, la centrale de Bugey, située à 18 km de la limite du Grand Lyon et à moins de 35 km du cœur de Lyon, représente un danger potentiel pour plus d’un million d’habitants.

C’est pourquoi l’élargissement du Plan Particulier d’Intervention (PPI) au périmètre de notre Communauté Urbaine nous paraît absolument indispensable (pour rappel les PPI ont vocation à protéger la population pendant les 24h suivant un accident nucléaire, dans un rayon de 10 km).

Après l’enquête nationale de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), une directive nationale doit paraître cette année pour prendre en compte les territoires au-delà du PPI en proposant la mise en place d’un « zonage post-accidentel ».

Ce zonage intègre un périmètre allant jusqu’à 20 km autour de l’installation accompagné d’une «zone de surveillance renforcée» des territoires jusqu’à 30 à 40 km autour des centrales nucléaires.

En effet selon les caractéristiques de l’accident et les événements météorologiques du moment, une contamination radiologique pourrait dépasser les normes en vigueur bien au delà des 30 ou 40 km, à l’instar du taux de radioactivité relevé à Tokyo, situé à 250 km de Fukushima.

Lyon entrerait donc dans cette Zone de Surveillance Renforcée. Cela consiste principalement à mesurer la radioactivité dans l’environnement et prendre des arrêtés d’interdiction de circuler en forêt, de cueillette, de récolte ou encore de restriction de consommation d’eau potable.

Les élus EELV de Lyon estiment donc qu’il s’agit surtout d’une avancée certaine en matière de reconnaissance de la dangerosité du nucléaire et donc de la nécessité de protéger les populations. Mais cela reste très insuffisant.

Le groupe des éluEs Europe Ecologie Les Verts de Lyon vient de faire la demande au préfet que soit élargi le PPI de la centrale du Bugey à notre communauté urbaine afin qu’elle entre dans une Zone de Surveillance Renforcée (ZSR).

Lettre au Préfet – Extension de la zone de sureté nucléaire du Bugey jusqu’à Lyon – Elu-e-s EELV de Lyon