Centrale du Bugey : une alerte de plus, fermons là !
Partager

Communiqué – Mardi 3 juillet 2018

Greenpeace a fait la démonstration ce matin de la vulnérabilité de la centrale du Bugey. Pour Europe Écologie Les Verts il est temps de mettre le Bugey en haut de la liste des centrales à fermer en priorité.

C’est avec une facilité déconcertante que Greenpeace a fait la démonstration d’une vulnérabilité supplémentaire de la centrale voisine de Lyon. Un drone s’est écrasé contre la piscine d’entreposage de combustible usé. Située à une trentaine de kilomètres du centre ville de Lyon, cette centrale vieillissante fait peser un risque non maîtrisé sur des millions de personnes et sur de vastes territoires.

Pour Thomas Dossus, secrétaire d’Europe Ecologie Les Verts 69 :

“À l’heure où est débattu l’avenir énergétique de la France à travers la programmation pluriannuelle de l’énergie, Nicolas Hulot doit mettre la centrale du Bugey en haut de la liste des centrales à fermer en priorité et proposer un échéancier sérieux. Greenpeace n’a de cesse de nous alerter sur la fragilité des dispositifs de sécurité des centrales. Leur nouvelle démonstration implacable ne laisse plus trop de doute : le risque nucléaire n’est pas maîtrisé par EDF.”

Les écologistes réitèrent aussi leur demande datant de 2015 auprès du président de la Métropole : à l’instar de Genève, il est temps que la Métropole de Lyon siège au sein de la commission locale d’information (CLI) de la centrale du Bugey.