Tronçon Ouest du Périphérique : NON à un projet du passé ! // Gilles Roustan // Conseil Métropole Lyon 06.03.2017
Partager

Tronçon Ouest du Périphérique : NON à un projet du passé !

Conseil de la Métropole du 6 mars 2017 // Intervention de Gilles Roustan

Par cette délibération,  nous sommes appelés à voter un avenant de 12,7 millions d’euros d’études concernant le projet « anneau des sciences ».

Avec les 16,5 millions d’euros déjà votés en février 2015, nous atteignons les 30 millions d’euros d’études sur ce mandat pour un projet, qui d’après  les estimations, devrait  s’élever entre 2,5 et 3 milliards d’euros et dont nous ne sommes pas absolument certains qu’il voit le jour.

L’ouvrage étant enterré  en majorité, il nécessitera de coûteux et relativement inefficaces dispositifs de filtration et d’extraction des gaz d’échappement, ce qui va à l’encontre des objectifs du Plan Oxygène.

Si l’anneau des sciences venait à être réalisé, nous savons déjà que les impôts des habitants de l’agglomération  lyonnaise ne suffiront  pas à rembourser les investissements et que nous allons ainsi augmenter notre endettement.

A l’heure où nous venons d’obtenir le déclassement des autoroutes  A6 et A7 dans la traversée  de notre agglomération, à l’heure où nous sommes  trop  souvent impactés  par des pics de pollution aux conséquences dramatiques pour nos concitoyens, il nous faut retravailler et approfondir les scénarios sans infrastructure routière, en privilégiant les transports en commun  et les modes actifs.

Nous rappelons qu’en  investissant un euro dans les transports  en commun, nous permettons la desserte de beaucoup plus d’habitants,  nous générons beaucoup moins de pollution et d’émission de gaz à effet de serre.

Dans ces conditions  et en cohérence  avec  notre position sur ce dossier, nous voterons contre.

2017-1747 Projet Anneau des sciences – Etudes – Individualisation complémentaire d’autorisation de programme –