Réduction aveugle de l’offre des Cars du Rhône : un contre sens historique
Partager

Le SYTRAL va aujourd’hui avaliser le plan de restructuration et de suppression des lignes des cars du Rhône.

Le SYTRAL se voit cantonné à exécuter l’unique scénario mis à l’étude pour aboutir aux économies recherchées par le Conseil Départemental, soit la réduction drastique des fréquences et la suppression de lignes. entières  « On se demande où est son rôle d’Autorité Organisatrice des Transports, quelle analyse des besoins et où sont les différentes options pour un service global plus efficient » déclare Raymonde Poncet, secrétaire départementale d’EELV 69.

Les usagers et souvent les élus des territoires n’ont pas eu droit à la parole, que ce soit au SYTRAL ou au Conseil Départemental et n’ont pu faire part de solutions cohérentes et efficaces.

Certaines communes concernées par ces suppressions ou réductions d’offre de transport en commun sont dans des dispositifs de Territoire à Energie POSitive, comment réussir la transition énergétique en obligeant à plus de recours à l’automobile ?

« Un des objectifs de ces territoires est de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et les pollutions liées aux transports. Le Département freine considérablement leurs dynamiques en cette année post Cop21,  rajoute Raymonde Poncet, c’est un très mauvais signal envoyé à ceux qui se soucient de l’environnement et de la santé publique»

Cette réduction de l’offre de transports collectifs augmentera les inégalités sociales et territoriales.

EELV appelle les élus du SYTRAL à ne pas voter la délibération et à engager une étude sérieuse pour répondre aux besoins de mobilité des habitants du Rhône.

EELV 69 – Vendredi 29 avril 2016