Réaction à l’attaque du stand de la Métropole de Lyon au Salon Primevère dimanche 25 février 2018
Partager

Communiqué du groupe des élu-e-s Europe Ecologie – Les Verts et apparenté-e-s de la Métropole de Lyon

 

Réaction à l’attaque du stand de la Métropole de Lyon au Salon Primevère dimanche 25 février 2018

 

Hier après-midi, au sein du salon Primevère, une vingtaine d’individus ont violemment attaqué le stand de la Métropole de Lyon en dégradant le stand et le matériel présentant l’action de notre collectivité dans le domaine de l’éducation à l’environnement, de l’économie circulaire, de l’éco-rénovation etc. Le groupe des élus Europe Ecologie – Les Verts de la Métropole salue le sang-froid des agents présents sur le stand à ce moment-là qui n’ont pas répondu à la  provocation et évité que la situation dégénère plus gravement.

Sur le fond, une action incompréhensible et injustifiable

Le salon Primevère est dédié depuis plus de 30 ans à l’écologie (dont une des valeurs est la non-violence), ainsi qu’aux alternatives. C’est un espace de débat et de rencontres ouvert à des personnes ayant des positionnements très différents, et notamment aux radicaux. Elu-e-s écologistes, nous rappelons que le Grand Lyon puis la Métropole sont présents sur le salon Primevère en tant qu’institution porteuse d’actions publiques relatives à la préservation de la biodiversité, les déplacements doux…

Quelle que soit la cause défendue par ces individus – elle n’a pas été exprimée pendant l’agression – la fin ne justifie en aucun cas les moyens. Nous considérons que la violence utilisée discrédite les actions et les causes.

Sur la méthode, une action lâche et minable

S’organiser à 20 personnes, de manière manifestement planifiée, pour saccager un stand tenu par trois fonctionnaires dans un lieu pacifique, n’est en aucun cas un acte de courage.

Au moment où l’extrême-droite identitaire et violente s’implante à Lyon, et alors qu’il y a une tentation d’une partie de la droite de concurrencer l’extrême-droite sur ses thèmes, s’attaquer à un stand consacré à la biodiversité, aux questions environnementales et climatiques et tenu par des fonctionnaires, c’est même assez minable.

Après l’agression du Président de la Métropole à la sortie de la Maison de l’Environnement, force est de constater que ces individus s’attaquent par ricochet à des lieux pacifiques porteurs de dynamiques d’éducation populaire. ​Mais plus encore peut-être, ils s’en prennent symboliquement à des acteurs de l’écologie concrète.

Nous dénonçons cette action non seulement stupide mais surtout  irresponsable. 

Pour le groupe des élu-e-s EELV de la Métropole de Lyon

Bertrand Artigny

Président du groupe des élu-e-s Europe Écologie – Les Verts et apparenté-e-s de la Métropole de Lyon

Lundi 26 février 2018