Plan de Déplacements Urbains / Conseil Municipal du 20 mars 2017 / Vénissieux
Partager

Plan de Déplacements Urbains / Conseil Municipal du 20 mars 2017 / Vénissieux

Madame le maire, chers collègues,

Nous sommes ravis que ce PDU 2017-2030 intègre des objectifs de santé publique et d’équité sociale, pour une ville humaine et respirable.

Nous nous réjouissons ainsi des objectifs ambitieux de répartition modale fixés par ce PDU, en particulier en matière de modes actifs. Nous ne rappellerons jamais assez tous les avantages de ces modes de déplacements économiques, non-polluants et bénéfiques pour la santé physique et psychique.

Néanmoins, ce projet de PDU nous inspire quelques réserves, en plus de celles émises par la Ville.

Vu l’ambition en termes de part modale vélo, il est indispensable de poursuivre, voire d’intensifier encore les aménagements en intégrant

  • les nouveaux usages (remorques, vélos cargos, triporteurs…)

  • les besoins de voies rapides pour les vélos

  • l’élargissement des couloirs de bus pour les vélos

  • l’installation de stationnements vélo sécurisés au niveau des établissements scolaires, des gares SNCF et du domaine public métropolitain et des stations de métro de Vénissieux afin de limiter autant que possible le rabattement en voiture, source de problèmes de stationnement

  • un axe structurant cyclable reliant Vénissieux et Saint Fons

  • l’extension de Vélo’v à la première couronne.

Nous nous réjouissons également du développement des transports en commun, non seulement des lignes radiales et de cœur d’agglomération, mais aussi des circulaires (comme le T6 ou le projet de ligne A8).

En revanche, nous regrettons qu’il soit si peu question de leur exploitation. Par exemple, certaines fréquences mériteraient d’être améliorées, ainsi que les horaires des métros et tramway en week-end, mais aussi le confort d’attente des passagers, précieux pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées.

Et concernant plus particulièrement Vénissieux, nous souhaitons non seulement la création d’un Point d’Entrée Multimodal au niveau du Boulevard Urbain Sud, mais aussi un renforcement des possibilités de rabattement en transport en commun vers les stations de métro afin de limiter autant que possible les problèmes de stationnement à proximité.

Dans le domaine des infrastructures routières, nous militons depuis longtemps pour la transformation du périphérique en boulevard urbain apaisé, et nous restons fermement opposés aux projets d’autoroute A45 et d’Anneau des sciences incompatibles avec les objectifs fixés par la COP21. Nous restons persuadés qu’il est largement préférable d’orienter les moyens vers le développement des modes de transports alternatifs que sont les transports en commun, le vélo, la marche, mais aussi le covoiturage et l’autopartage.

Nous vous remercions  de votre attention.

Le groupe municipal EELV de Vénissieux

Gilles ROUSTAN

Georges BOTTEX

Sandrine PERRIER