Lettre ouverte pour la participation de la société civile au Forum Biovision 2017 // Groupe EELV Métropole Lyon // 06.03.2017
Partager

 

Lettre ouverte à Monsieur Bernard Bigot, Président de la Fondation pour l’Université de Lyon (FUL)

 

Objet : Participation de la société civile au Forum Biovision 2017

 

Monsieur le Président,

Les statuts de la FUL indiquent comme objectif  » de favoriser le progrès de la connaissance et l’innovation … » et  » contribuer au rayonnement du territoire… ».

A la lecture du rapport de la Métropole de Lyon présentant l’édition 2017 de Biovision, le groupe Europe Écologie les Verts s’interroge et vous interpelle sur l’apport de la société civile.

Localement, l’Université de Lyon au travers de ses démarches  » Boutique des sciences » mais aussi  » Plateforme Éthique Recherche et responsabilité sociale » a intégré les enjeux d’articulation entre les sciences humaines et sociales et les secteurs en développement à forte potentialité d’affaires et d’emplois.

A plusieurs reprises les élu-e-s EELV (à l’époque de la Fondation Scientifique du Sud Est et Rhône Alpes futur) au Conseil régional et au Grand Lyon ont proposé que lors des évènementiels et autres temps forts mobilisant la communauté académique et des partenaires privés la société civile soit représentée et actrice.

Face aux bouleversements (sociaux et environnementaux) à venir et aux déséquilibres à l’échelle planétaire en matière d’accès aux soins et aux libertés fondamentales la seule lecture du développement économique et du rayonnement international est trop restrictive.

Or pour cette édition organisée autour des questions de santé, à ce jour, la seule ONG mobilisée est  » Énergies pour l’Afrique » alors même qu’il y a peu notre pays accueillait la COP21.

Nous ne pouvons nous résoudre à ce qu’aucune association de consom’acteurs, de militant-e-s des droits, ni même de personnalités engagées pour la préservation de nos ressources et du vivant ne portent un avis et un questionnement lors des multiples temps d’échange.

« Des journalistes ont également été recrutés comme modérateurs afin d’investiguer, questionner et ainsi représenter la société civile au sein des débats…». L’investigation journalistique ne doit en aucun cas remplacer l’expertise d’usagers et de collectifs indépendants.

C’est pourquoi Monsieur le Président nous vous invitons à l’instar des dynamiques initiées par la boutique des sciences et la plateforme éthique recherche et responsabilité sociale de favoriser le débat contradictoire.

Dans l’attente nous nous abstenons à la Métropole de Lyon pour l’accompagnement financier à hauteur de 450 000 €.

En vous remerciant de votre attention, nous vous adressons, Monsieur le Président, nos salutations démocratiques et écologiques.

 

Pierre Hémon

Président du groupe des élu-e-s

Europe Écologie Les Verts de la Métropole de Lyon

 

Émeline Baume

Conseillère déléguée à la prévention des déchets à la Métropole de Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *