Le bruit, sourde pollution ! // Béatrice Vessiller // Conseil Métropole Lyon 06.03.2017
Partager

Le bruit, sourde pollution !

Conseil de la Métropole du 31 janvier 2017 // Intervention de Béatrice Vessiller

Le bruit est une atteinte à l’environnement, à la qualité de vie et à la santé pour les populations exposées à de fortes nuisances. On ne meurt pas prématurément du bruit comme c’est le cas avec la pollution de l’air, mais pour autant, nos concitoyens souhaitent un environnement sonore apaisé et nous avons l’obligation, par des directives européennes traduites dans notre code de l’environnement, de réduire le bruit à la source, résorber les situations critiques, favoriser l’accès de chacun à une zone de calme tous, faire des projets urbains qui prennent en compte la qualité de l’environnement sonore .

Avec l’adoption du plan de prévention du bruit dans l’environnement en 2010, 7 ans plus tard, nous sommes (enfin !) en mesure de voter les dispositions qui vont permettre de financer les travaux d’isolation acoustique dans les logements les plus exposés. Les dépenses de travaux et études sont pris en charge par l’ADEME à 80%, la Métropole finance la part restant sur les études et les propriétaires financent celle sur les travaux. Le programme semble bien calé : il est donc temps de passer à sa mise en œuvre, après de nombreuses années de mise au point.

Avec la rénovation thermique des logements et la plate forme ECORENOv, avec les travaux de protection contre les risques technologiques dans les zones soumises aux PPRT , avec le futur fonds air bois pour réduire les particules dues aux vieux poêles à bois et aux cheminées sans inserts, nous aurons bientôt une politique environnementale de l’habitat assez complète et volontariste, nous ne pouvons que nous en réjouir et souligner l’importance de croiser ces différentes approches pour favoriser, autant que faire se peut des des opérations globales et cohérentes ( isolation thermique en même temps que phonique ou protection contre les risques…). Nous savons les équipes en ordre de marche pour veiller à cette cohérence.

Mais nous souhaitons toutefois souligner que ces politiques, indispensables pour nos concitoyens et pour construire la métropole solidaire et écologique que nous voulons, nécessitent, outre des moyens financiers de la métropole et d’autres partenaires, des moyens humains dans nos services. Les équipes font un gros travail de définition de ces politiques, et pour leur mise en œuvre, nous souhaitons que le chantier « marges de manœuvre » mené sur les budgets de fonctionnement, intègre bien que, pour des politiques qui sont nouvelles, et encore une fois nécessaires, il faut aussi calibrer les équipes dans les services pour mener à bien leur application.

Nous comptons sur votre bienveillance dans la répartition des moyens humains pour ces nouvelles politiques.

Nous voterons favorablement cette délibération.

2017-1819
Plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) – Programme de résorption des points noirs du bruit – Règlement des aides pour les propriétaires de logements le long des voiries métropolitaines – Individualisation partielle d’autorisation de programme – Isolation acoustique des logements le long des routes issues du Département du Rhône  –