L’accessibilité : une question de citoyenneté // Bertrand Artigny // Conseil Métropole Lyon 10.04.2017
Partager

Intervention de Bertrand Artigny // Conseil de la Métropole du 10 avril 2017

Nous pouvons nous féliciter des actions entreprises depuis plusieurs années en vue de l’amélioration des conditions de déplacement des personnes porteuses d’un handicap au sein de nos villes et agglomérations, lesquelles ont été développées et structurées par et pour la circulation automobile. Au-delà du cadre imposé par la Loi, notre métropole a montré dès la création de la Commission intercommunale d’accessibilité (la CIA) que penser l’organisation et la structuration de l’espace public contribue à renforcer l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées, et surtout leur citoyenneté.

J’ai personnellement participé aux travaux de la CIA et je tiens ici à remercier M Glaize pour la qualité de l’animation de cette commission durant toutes ces années, qui a permis à de nombreuses d’associations de pouvoir exprimer les difficultés que leurs adhérents rencontrent chaque jour dans l’exécution de la moindre tâche, notamment le plus élémentaire des droits, celui de se déplacer librement où bon leur semble. Je ne doute pas que le vice-président Pierre ABADIE s’inscrira dans cette dynamique.

Je voudrais néanmoins revenir sur quelques points.

Tout d’abord, il est regrettable que la dynamique de concertation engagée se soit interrompue durant plusieurs mois. Certes, il me sera retoqué que cela est dû à plusieurs difficultés administratives, la création de la Métropole, etc, mais il faut bien avoir conscience que les handicaps n’en ont pas été réduits pour autant. Nos concitoyens porteurs d’un handicap ont continué à avoir besoin de se déplacer pour faire leurs courses aux marchés, pour aller à l’école, pour poursuivre leurs études, pour aller travailler, ou tout simplement pour flâner dans leur quartier.

Il ne faut donc pas s’étonner que, plusieurs mois après, les mêmes remarques reviennent sur des sujets récurrents tels que les revêtements de sol, le guidage pour personnes ayant des déficiences visuelles et que la demande de la prise en compte de la qualité d’usage se précise et s’intensifie. Il est important que ces dynamiques de concertations ne soient pas tributaires de nos échéances politiques. C’est un point sur lequel nous devrons veiller en 2020.

Cela peut générer deux éléments néfastes : tout d’abord, une frustration, puis une surenchère pour tenir compter de ces périodes de flottement. On doit alors soit opposer des arguments budgétaires, toujours désagréables face à la question du handicap, soit gérer des demandes et des attentes parfois contradictoires. D’où des difficultés à arbitrer et à temporiser relevés dans le bilan 2016.

Je ne vais pas reprendre les travaux engagés, si ce n’est de dire qu’il y a une prédominance de grands travaux tels que celui du Pole d’échanges multimodal de Lyon-Perrache. Ils sont certes visibles pour souligner le travail de la métropole, mais posons-nous la question de ce que cela apporte au quotidien des personnes en situation de handicap.

A ce titre, j’ai noté que la Métropole possède quelques 350 ERP et que nous avons approuvé les Agendas d’Accessibilité Programmée. Il serait intéressant que puisse nous être présenté un bilan de ce suivi. A cet égard, l’accessibilité aux équipements culturels et sportifs est peu voire pas du tout traitée dans ces rapports.

Pour finir, un regret :

Tout d’abord, que le groupe de travail sur le logement ne soit pas encore créé est un véritable problème. Comme je le disais, la mise en place de la Métropole et la réorganisation des équipes ne peut être un argument recevable pour les personnes en demande de citoyenneté.

Mais aussi une satisfaction : celui de la réflexion sur le développement d’outils numériques intégrant les différentes spécificités des handicaps, et pouvant être utiles pour les familles afin de faciliter la communication et a fortiori le maintien de l’autonomie et la participation citoyenne.

Les élus EELV voteront favorablement ces deux rapports

 

2017-1858    Rapport annuel 2016 de la Commission métropolitaine pour l’accessibilité aux personnes handicapées – 2017-1858_rapport

2017-1859  Plan métropolitain d’accessibilité de la voirie et des espaces publics – Année 2017 2017-1859_pj