INTERVENTION DE PIERRE HEMON // CONTRAT VELO’V // CONSEIL DE LA MÉTROPOLE DE LYON DU 18 SEPTEMBRE 2017
Partager

INTERVENTION DE PIERRE HEMON // CONSEIL DE LA MÉTROPOLE DE LYON DU 18 SEPTEMBRE 2017

Mesdames, Messieurs, cher-es collègues

Après une longue et sans doute âpre négociation la triplette Claisse-David- Chabrier passe ce jour la ligne d’arrivée avec une musette bien remplie. C’est pourquoi le peloton des élus des groupes Europe Ecologie Les Verts et Lyon Métropole Gauche Solidaire votera cette délibération.

Nous allons détailler quelques composants de cette musette.

Passer de 4000 à 5000 Vélov va permettre d’augmenter l’offre avec densification et extension du réseau au-delà du périmètre Lyon Villeurbanne- puisque nous disposerons de 80 stations supplémentaires-

Diverses simplifications, comme la prise au guidon sans contact, la possibilité d’un verrouillage rapide, vont améliorer son utilisation ; tout comme l’augmentation importante des bornettes d’accroche va diminuer fortement les effets de saturations que connaissent certaines stations.

Ceci va permettre d’augmenter encore la pratique. Pour mémoire Vélov est un système de Vélo-partage, un Transport en commun individualisé puisque chaque véhicule est utilisé par 7 personnes différentes par jour en moyenne, pour un total de 70 000 abonnés et près de 9 millions de location/an. Ce Système permet de gérer l’espace public, de réguler son occupation et d’adapter l’offre.

Les prix proposés restent tout à fait raisonnables. 31 € annuel c’est donc deux euros cinquante par mois d’abonnement pour disposer 24 heures sur 24 d’un vélo. Et les utilisateurs ont bien compris le système puisque 93% des trajets durent moins de trente minute, donc sans surcoût. Nous apprécions que le tarif annuel jeune n’augmente pas plus d’un euro cinquante passant à 16 euros cinquante ; et que le tarif « RSA » demeure à 15 euros.

Quant aux Vélov-bi (électriques ou pas avec batterie amovible) cela nous semble une belle innovation , bienvenue pour franchir nos collines.

Il en est de même pour le système de Location longue durée de vélos électriques , en lien avec des vélocistes qui s’occuperont aussi de l’entretien. C’est une bonne manière de découvrir ce type de vélo, dont le prix d’achat est conséquent. Nous souhaitons que cela s’accompagne d’une possibilité de leasing ou de rachat du vélo en fin de location.

Les « contreparties » ont été bien négociées. Pas d’augmentation des panneaux et autres « sucettes » et s’il y a recours à la pub numérique, elle sera limitée à 80 des quelques 350 panneaux.

Les améliorations et remises à neuf des mobiliers urbains sont bienvenues, avec une diminution globale de la consommation d’énergie. Et aussi parce qu’outre l’attention particulière portée à la disposition de certain panneaux afin de ne pas gêner la circulation des piétons, les recommandations des associations de personnes en situation de handicap, visuel en particulier, sont prises en compte .

Un souhait pour conclure : que l’intégralité des nouvelles stations soient installée sur chaussée et non pas trottoirs, et que celles qui sont encore sur les trottoirs soient peu à peu déplacées, afin de rendre notre ville encore plus cyclable sans gêner les piétons !

Seule le prononcé fait foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *