Enfants sans toit : bravo aux parents lanceurs d’alerte ! Les pouvoirs publics doivent faire leur devoir.
Partager

Chaque année des parents d’élèves de la métropole de Lyon alertent les pouvoirs publics sur la problématique des enfants sans toit. Cette année, ce sont les parents d’élèves de l’école Lucie Aubrac (Lyon 2e) qui ont occupé leur école.

EELV salue cette mobilisation qui a permis des premières avancées temporaires de la part de la mairie et appelle à un plan d’action durable métropolitain pour faire face à cette problématique.

Pour Thomas Dossus, co-secrétaire d’EELV Métropole : “Ces mobilisations récurrentes des parents d’élèves sur notre métropole sont d’utilité publique et doivent appeler à une prise de conscience des pouvoirs publics. Un recensement des enfants sans domicile doit être suivi d’un plan d’action pour leur fournir un logement avant l’arrivée du froid. Notre métropole qui s’enorgueillit de sa vitalité économique ne doit pas oublier sa mission de solidarité. Il n’est pas tolérable que des familles dorment à la rue dans une métropole riche comme la nôtre.

Pour Zémorda Khelifi co-secrétaire d’EELV Métropole : “N’attendons pas que les températures chutent pour trouver des solutions d’urgence. État et collectivités doivent agir de concert pour garantir le droit au logement inconditionnel pour tous, qui plus est, lorsqu’il s’agit d’enfants. L’État ainsi que toutes les communes de la métropole de Lyon doivent participer à la solidarité !

La vie dans la rue déscolarise les enfants qui la subissent, interrompt les parcours de soins et notre République doit permettre à ces enfants de vivre dignement parmi tous les enfants de la République.

EELV 69 – Europe Écologie Les Verts du Rhône et de la Métropole

Mardi 24 octobre 2017

Une réflexion au sujet de “Enfants sans toit : bravo aux parents lanceurs d’alerte ! Les pouvoirs publics doivent faire leur devoir.

  1. Réquisitionner tous ces immeubles de bureaux vides, les lieux désertifiés, des logements dans les usines désaffectés, des petites maisons etc…. au lieu de laisser les promoteurs se saisir du moindre terrain.

Les commentaires sont fermés.