Conseil Métropole / Clusters d’entreprises / Bertrand Artigny
Partager

Conseil de la Métropole du 16 mars 2018

Intervention de Bertrand Artigny

N° 2018-2619 –  Clusters d’entreprises – Attribution de subventions de fonctionnement aux associations Cluster Lumière, Digital League, EDEN et Ingera 2 pour leurs programmes d’actions 2018

M. le Président, cher-e-s collègues,

Les élu-e-s écologistes regrettent que ces 4 clusters soient mis sur un pied d’égalité dans cette délibération et nous aurions apprécié qu’ils fassent l’objet de rapports spécifiques.

En effet pour deux d’entre eux, le cluster Lumière et le cluster INGERA 2, nous trouvons que les présentations sont claires et détaillées et permettent de valoriser les qualités de notre territoire en matière de recherche, d’enseignement et d’industrie.

Concernant le Cluster Digital League, nous aurions apprécié que ces activités dans le domaine de l’intelligence artificielle soient plus détaillées, notamment sur les questions liées aux concepts d’industrie du futur et de ville intelligente. En l’état, ce rapport ne nous permet pas d’apprécier en quoi la mise en œuvre de ces concepts contribuent au bien être des Grands lyonnais. Il faut effectivement avoir à l’esprit que ces technologies dites du futur sont aussi des moyens puissants de contrôle et de surveillance dans une philosophie de meilleur des mondes et donc de Big Brother.

Mais là où nous restons toujours interrogatifs, c’est sur le financement du cluster EDEN. Ce rapport reste flou, pour ne pas dire opaque, sur les orientations concrètes de ce cluster. Ces activités relèvent principalement de la Défense et de la Sûreté nationales, et nous ne voyons pas en quoi cela met en valeur notre seul territoire, si ce n’est que ce cluster a été créé à partir de 8 entreprises de la région lyonnaise, les autres entreprises ayant un rayonnement international.

Pour les écologistes, les choix de notre politique économique métropolitaine doivent être dictés par les valeurs que notre collègue Émeline BAUME vient d’exposer tout à l’heure sur le dossier TIGA1. La question que nous devons nous poser est de savoir si cela peut être utile pour le bien-être social des habitant-e-s de la Métropole et si cela contribue à un développement durable de notre territoire. Dans le cas d’EDEN, celui-ci devrait pouvoir être financé essentiellement par l’Etat ou par toutes les régions où les entreprises citées sont présentes.

Aussi, monsieur le Président, les élu-e-s écologistes s’abstiendront tout en espérant qu’à l’avenir nous puissions examiner et apprécier dans les détails les fonctionnements spécifiques de ces clusters.

Je vous remercie de votre attention.

 

Seul le prononcé fait foi

 

1 Territoire d’innovation de grande ambition