Conseil Métropole / Clubs sportifs de bassins de vie / Bertrand Artigny
Partager

Conseil de la Métropole du 27 avril 2018

Intervention de Bertrand Artigny

N° 2018-2729 – Sport – Clubs sportifs de bassins de vie – Attribution de subventions de fonctionnement pour la saison sportive 2017-2018

M. le Président, cher-e-s collègues,

Par cette délibération, il nous est demandé d’approuver l’attribution de subventions de fonctionnement pour 84 clubs sportifs de proximité, dits de bassin de vie, pour un montant global de 160 700 €.

Nous tenons toutefois à faire quelques commentaires :

Tout d’abord, ce rapport fait état d’une augmentation de 16%, ce qui est une réalité comptable incontestable, mais si on reste à périmètre constant (c’est-à-dire en ne conservant pour le calcul que les clubs ayant obtenu des subventions en 2017 et en 2018), l’augmentation globale des subventions est de 5.2 %.

Certes, alors que nous sommes dans une stratégie de réduction des subventions aux associations de moins 6 %, nous pouvons nous satisfaire de cette augmentation, mais si nous rentrons dans le détail, nous observons que cette augmentation est surtout portée par 4 clubs, alors que tous les autres voient leur subvention baisser.

Aussi, nous formulerons deux observations :

1° Nous avons bien compris en commission que cela répond à un objectif d’harmonisation vis-à-vis d’autres clubs similaires. Mais, d’un point de vue sportif et dans une stratégie de lien social et de contribution au « vivre ensemble » sur un territoire, nous ne sommes pas convaincus que le principe d’égalité soit pertinent. Nous lui préfèrerons celui d’équité, qui socialement nous permet de tenir compte des typologies sociales des quartiers, des engagements à développer le sport au féminin, à encadrer des équipes d’handisport, ou à s’investir dans des activités périscolaires.

2° Nous avons noté que la demande est forte : 120 clubs ont déposé une demande de subvention auprès de la Métropole. Cela traduit indubitablement une demande forte de nos quartiers de développement d’activités sportives. Le sport montre ainsi que ses valeurs sont perçues comme essentielles pour créer du lien social. Or, si on baisse les subventions même d’une centaine d’euros, cela se traduira par des moments de convivialité en moins, pourtant nécessaires au bien vivre ensemble.

Nous voterons cependant ce rapport.

Merci de votre attention.

Seul le prononcé fait foi