Jérôme Trotignon - 5e circonscription

5e circonscription du Rhône : Caluire-et-Cuire – Limonest – Neuville-sur-Saône

Avec Blandine Collin comme remplaçante

Glocal Citizen, 56 ans, marié et père de 2 enfants – Maître de Conférences en Économie à l’Université de Lyon – Coopérateur à EELV

  • Animateur du réseau des CIGALES de Caluire, membre actif Nef et Gonette, coopérateur Enercoop RA, membre des associations NegaWatt et Terre de liens
  • Signataire de la Charte Anticor 2017 et de la pétition « Pour un parlement exemplaire » (Transparency international France)
  • Signataire du Manifeste des économistes atterrés

Depuis toujours sensible aux enjeux écologiques, depuis 5 ans coopérateur à EELV et depuis 3 ans militant associatif, je ne suis pas tombé dedans lorsque j’étais petit mais la chute est d’autant plus brutale. Sociétaire actif de la Nef, membre actif à la Gonette, animateur du réseau des Cigales de Caluire et coopérateur Enercoop Rhône-Alpes, je pratique et préconise l’écologie concrète, la réappropriation citoyenne des ressources et la gouvernance locale des communs, l’essaimage comme tremplin du changement d’échelle. 10 000ème signataire du Manifeste des économistes atterrés.

Pourquoi une candidature EELV aux législatives ?

  • Mettre la question écologique au centre du débat, convaincre de l’urgence climatique, de son enjeu intergénérationnel, des actions locales et mesures globales de la transition carbone, de la lutte pour l’emploi au travers d’une transition énergétique conforme au scenario NegaWatt
  • Valoriser le combat contre les précarités, les discriminations, la pauvreté et la grande pauvreté, prioriser la réduction des inégalités sociales, éducatives et de santé
  • Intégrer des propositions nationales aux réalités locales (ex. : 100 % de restauration collective issue de l’agriculture paysanne/biologique et développement des circuits courts à partir des Monts d’Or, développement des modes de transport doux, actifs et collectifs et du covoiturage pour enrayer les pics de pollution et la congestion automobile).
  • Participer à la réflexion et aux débats sur la transparence de la vie publique et la revitalisation de la démocratie en France et au sein de l’Union européenne, à l’heure où près d’un électeur sur deux ne vote pas.

La campagne est aussi une tribune pour dénoncer la démagogie des propositions du front national et pour faire de la pédagogie notamment auprès des jeunes sur son socle idéologique.

Retrouvez ici les autres candidat-es aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017