Articuler Agriculture – Gastronomie – Accès pour tous
Partager

Émeline Baume, Conseillère déléguée à la prévention des déchets, revient sur les enjeux autour de l’alimentation : de la terre à l’assiette et de l’assiette à la terre, c’est à dire aborder tout autant la lutte contre le gaspillage alimentaire, la promotion des produits avec labels de qualité mais aussi le tri et la valorisation matière des biodéchets, lors d’une intervention sur la cité internationale de la gastronomie  au conseil de la Métropole du 22 mai 2017 :

 » Lors de la séance du 11 juillet 2016 nous intervenions déjà sur les enjeux autour de l’alimentation de l’amont la présence d’êtres vivants afin que nos éco-systèmes fonctionnent et produisent des denrées alimentaires de qualité sans obérer l’avenir, à l’aval à savoir les savoirs de qualité mais aussi un accès pour toute et tous à ce  » manger mieux pour vivre mieux ».

Vous aviez de fait intégrer, Monsieur le Président, notre amendement relatif à ces dimensions et en particulier à la maille locale – au circuit court.

Lors de la récente commission consultative des services publics locaux le groupe des écologistes à pointer la nécessaire cohérence entre nos politiques publiques métropolitaines et les modalités de gestion de ce site là à savoir :

– une ouverture facilitée pour certains publics ;

– une articulation avec nos logiques de médiations culturelles à destination des collégiens;

– une association des femmes et des hommes en démarche d’insertion professionnelle;

– une médiation autour de la chaine complète  » de la terre à l’assiette et de l’assiette à la terre »  c’est à dire aborder tout autant la lutte contre le gaspillage alimentaire, la promotion des produits avec labels de qualité mais aussi le tri et la valorisation matière des biodéchets.

Notre collectivité dans le cadre d’un projet européen Urbact avance avec d’autres capitales européennes sur ces articulations Agriculture-Gastronomie-Accès pour tous. 

Cette cité internationale de la gastronomie peut tout autant être un passage obligé pour les touristes locaux et internationaux qu’un lieu d’expression de notre politique publique alimentaire.

Quant il est question d’accès à un bien commun comme l’eau, l’air ou la terre les écologistes ont toujours porté la nécessité d’une gestion publique. Dans le cas d’un site mixant des activités diverses il nous semble qu’il faut porter l’exigence sur cette éco-socio-exemplarité.

De fait nous continuerons à proposer aux équipes de la Métropole d’intégrer ces critères afin que le futur gestionnaire s’en empare au maximum.

Nous voterons ce rapport  »

Intervention de Emeline Baume, Conseillère déléguée à la prévention des déchets de la Métropole de Lyon au Conseil de la Métropole du 22 mai 2017

2017-1934

Cité internationale de la gastronomie de Lyon – Choix du futur mode de gestion – Approbation du principe de délégation pour la gestion du service public –

 

2 réflexions au sujet de “Articuler Agriculture – Gastronomie – Accès pour tous

  1. C’est très bien. Mais ce serait beaucoup plus utile de trouver des solutions pour que le commerce alimentaires bio puisse s’approvisionner à proximité de Lyon.
    Ce n’est pas le cas actuellement la production est insuffisante et la distribution est contrainte à s’approvisionner à des centaines de km.
    Bio et local devrait être une des principales missions de EELV

Les commentaires sont fermés.