CONSEIL METROPOLE / MOYENS DES GROUPES POLITIQUES / BERTRAND ARTIGNY / 6 NOVEMBRE 2017
Partager

Conseil de la Métropole

Moyens des groupes politiques

Bertrand Artigny / 6 novembre 2017

 

N° 2017-2297 Groupe d’élus – moyens de fonctionnement

M. le président, cher-es collègues

(J’interviendrais au nom des groupes EELV et LMGS)

Je ne reprendrai pas ici les débats qui ont eu lieu depuis le début de l’année mais je tenais à souligner tout de même que nous nous ne sommes pas pleinement satisfaits de la décision qui a été retenue.

Bien entendu, nous sommes réceptifs aux arguments avancés quant à la nécessaire exigence de maîtriser nos budgets, ce que nous démontrons à chaque fois que cela nous est possible, mais il n’en demeure pas moins vrai que pour exercer pleinement notre rôle d’élus et ne pas être de simples instances d’enregistrement, il nous faut des moyens pour travailler sur les dossiers pour faire progresser la Métropole dans ses choix économiques, de politique sociale et d’investissements en vue de la transition écologique de nos territoires.

Or, nous ne le répèterons jamais assez, mais comme d’aucuns le soulignaient lors d’une réunion qui s’est tenue en janvier dernier et dans un courrier signé par 8 groupes, le nombre de dossiers (131 à l’ordre du jour de la présente séance) à étudier et à examiner est consécutif de la complexité de notre collectivité.

Il est donc dommageable que pour le bon fonctionnement de nos commissions et de notre conseil, les moyens humains ne tiennent compte que du nombre d’élus et non de la charge de travail réelle qui s’est fortement alourdie depuis 2015

Cela dit, nous ne voterons pas contre ce rapport, nous nous abstiendrons, car au bout de ces mois de débats et d’incertitude, il nous faut stabiliser la situation des attachés, et les propositions nouvelles faites envisagent une progression de la masse salariale de 1,2% par an jusqu’à 2020. Ce qui donne une stabilité et une visibilité sur les 3 ans à venir.

Seul le prononcé fait foi